Histoire du monde des Guerriers des Rêves et de Sophie Van Bartsch

Grand  fan d’uchronie, j’ai tendance à peut-être surdévelopper le background des univers que je crée. Il était donc naturel que je développe les évènements couvrant la deuxième croisade (qui marque la fin de la magie) au début du 21eme siècle ! Dans la chronologie qui suit, je me place du point de vue d’un habitant du monde, et je ne prends donc pas en compte des faits liés à la magie (comme la vraie nature de Richard d’ Angleterre ou celle de Raymond III de Tripoli)

Histoire divergente :

Mappemonde juste avant Les Guerriers des Rêves !

Fin du XIIème siècle

1182 : Révolte de Richard d’Angleterre contre son père Henri II. Mort de ce dernier, et de son fils Jean sans Terre, lors du sac de Rouen. Richard prend la croix avec le Roi de France Philippe Auguste et part en Terre sainte.

1182-1187 : deuxième Croisade.

1187, prise de Damas par Baudouin V, puis défaite des armées coalisées d’Yûsuf Salâh ad-Dîn et de Raymond III de Tripoli à la bataille de Hattin face aux armées de Richard d’Angleterre. Les trois hommes meurent lors de la bataille.

Du XIIIème au XVIème siècle :

Bloqué par la présente d’États latins d’occidents forts, l’Islam perd en influence dans le bassin méditerranéen et se développe principalement en Asie centrale, dans le Sultanat du Seldjoukidestan.

L’Islam disparaît d’Europe et d’Afrique du Nord au cours du 14eme siècle.

XVème siècle :

La présence d’État majoritairement chrétien en Afrique du Nord permet plus d’échanges commerciaux avec l’Europe. Ces échanges influencent également le Sud du continent qui voit l’émergence d’états plus structurés, comme le Mali, l’Éthiopie ou encore le Royaume Zoulou.

XVIème siècle :

Redécouverte de l’Amérique par les Européens. Quelques comptoirs y sont installés, mais comme le commerce en métropole est florissant, le peuplement de ces zones par les européens reste faible.

XVIIème siècle :

La demande Européenne en ressources Américaine (canne à sucre, tabac…) accélère une colonisation anarchique du territoire. Dans le sud du continent, la tutelle Espagnole et Portugaise fait émerger de grands États, alors que dans le Nord, seul le Commonwealth du Canada et de Nouvelle-Angleterre reçoit le soutien direct d’une puissance Européenne. De petites nations se forment comme La République de Louisiane, L’État du Michigan ou Le Commonwealth de Kentah. Un commerce triangulaire se met en place entre l’Afrique de l’Ouest, l’Amérique et l’Europe.

XVIIIème siècle :

Le renforcement des États d’Amérique du Nord, conduit des tributs amérindiens à s’unir pour repousser l’implantation de colon. La Confédération des grandes plaines, une union composée d’une quarantaine d’États amérindiens relativement indépendants les uns des autres, apparaît. Cette nouvelle nation stoppe l’expansion Européenne en Amérique du Nord. La colonisation se développe en Océanie.

Le concept d’État nation commence à émerger en Europe. En Afrique, Le Royaume Zoulou trouve dans le commerce triangulaire une justification à une fédéralisation des peuples d’Afrique du Sud. La Fédération Zoulou naît. Cette nouvelle force et l’apparition d’idées humanistes en Europe conduit à la fin du commerce triangulaire. En Amérique, une crise de la main-d’œuvre conduit les esclaves noirs à la révolte. Alliée à la Confédération des grandes plaines, une nation est créée sur les côtes californiennes, le Liberia.

Fin du siècle, de mauvaises récoltes provoquent de multiples troubles sociaux qui conduisent à des révolutions en France et en Espagne.

XIXème siècle :

18 mai 1804 – 18 mai 1814, Napoléon I, Empereur des Français

18 mai 1814 – 22 février 1824, Engéne I (Fils adoptif du précèdent). Annexion de l’Italie du Nord, en 1820. Réforme de l’Empire et déplacement de la capitale de Paris à Frankfurt, pour réduire l’influence de l’ex-capitale.

22 février 1824 – 22 juillet 1832, Napoléon II (Fils du précédent) (Régence de Louis Bonaparte du 22 février 1824 au 20 mars 1829).

Le 20 septembre 1830, annexion, après referendum, de la Confédération du Rhin, suite aux décrets de Carlsbad.

22 juillet 1832 – 2 septembre 1846, Louis Napoléon I (Frère du précèdent).

1839 : naissance de Taro Matsudaira.

2 septembre 1846 – 9 janvier 1873, Napoléon III (Fils du précèdent).

En 1848, à Vienne, la population se soulève contre les aristocrates, obligeant les Habsbourg et Metternich à fuir la ville. Le jeune et énergique. François-Joseph, neveu et héritier légitime de Ferdinand Ier, monta sur le trône en 1849, après l’abdication forcée de ce dernier et la renonciation de son père. Cette accession n’est pas admise par la majorité des aristocrates hongrois, qui considèrent Ferdinand Ier comme leur souverain. Napoléon III intervient et replace sur le trône Ferdinand comme « Roi ». L’empire d’Autriche est annexé une année plus tard, à la mort de Ferdinand.

Le 18 mai 1851, l’Empire français devient l’Empire européen.

1861-1867 : Expédition de Tripoli.

1868-1870 : Première Guerre Ezo-Japonaise.

25 décembre 1868 : Fondation de la République d’Ezo. Enomoto Takeaki devient le premier président d’Ezo.

9 mai 1869 : Victoire décisive d’Ezo à la bataille de la baie d’Ezo.

9 janvier 1873 – 10 août 1889, Napoléon IV (Fils du précèdent).

26 décembre 1876 : Mort de Takeaki, Taro Matsudaira devient le second président d’Ezo.

1877-1879 : Seconde Guerre Ezo-Japonaise.

1880-81 : Appel à l’immigration (Ezo)

26 février 1881 : Assassina de Taro Matsudaira, Jules Brunet devient le troisième président d’Ezo et le premier président d’origine européenne.

1886 : publication de « Le miracle d’Ezo » de Jules Brunet.

10 août 1889 – 17 mars 1891, Napoléon V (Cousin du précèdent).

17 mars 1891 – 3 mars 1924, Victor I (Fils du précèdent).

XXème siècle :

Au début du siècle, les multiples rancœurs des guerres napoléoniennes sont encore vivaces et l’Europe est une poudrière.

1er janvier 1901 : Discours d’Iki Kitano, 6 e président d’Ezo, devant le parlement national.

1920 : Grandes destructions des édifices religieux, lors de révoltes populaires en Europe.

3 mars 1924 – 12 février 1931, Napoléon VI (Fils du précédent).

1922-1928 : Première Guerre mondiale.

Évènement marquant du milieu du Ier siècle (datation d’Ezo), cette guerre fut la première d’une série de conflits mondiaux. Elle mit en œuvre plus de soldats et de matériel que la somme des conflits ayant eu lieu au siècle précédent. Quelque 120 millions de soldats y prirent part. Elle fut également la plus violente des trois guerres mondiales de la deuxième moitié du Ier siècle. Le casus belli eut lieu le 28 juin 53 (10 Messidor An CXXX – 28 juin 1922EC), lorsque des révolutionnaires monarchistes assassinèrent le Tsar réformateur Nicolas III. Imputant cet attentat aux séparatistes lituaniens, soutenus par des agents britanniques, l’Empire révolutionnaire Russie déclare la guerre au Saint Royaume d’Angleterre et d’Écosse le lendemain. Rapidement le jeu des alliances militaires mondialise le conflit…

Belligérants :

L’Alliance monarchiste (en bleu) : Le Saint Royaume d’Angleterre et d’Écosse. L’Empire Européen. L’Empire du Japon. Allié secondaire de la triple alliance sur le continent européen : Le Royaume-Uni de Scandinavie. Allié secondaire de la triple alliance sur le continent américain : La République Fédérale du Texas. La République du Mexique. Le Commonwealth du Canada et de Nouvelle-Angleterre.

L’Union central (en rouge) L’Empire révolutionnaire Russe. La République de Chine. Le Sultanat de Seldjoukidestan. Allié secondaire de la triple alliance sur le continent américain : Les Provinces-Unies du Rio de la Plata et du Pérou. La République de Colombie. Allié secondaire de la triple alliance sur le continent asiatique : L’Union Indiennes. Le Royaume de Mongolie.

Étape de la Guerre :

Le choc et la percée russe sur les territoires européens et nord-américains.

L’échec chinois et la riposte de l’Empire du Japon sur le continent.

Le premier échec de la marine britannique dans l’océan indien.

L’occupation de Jérusalem par les forces Seldjoukidénes.

L’allié providentiel des monarchistes, la Fédération Zoulou.

Traversée de Gibraltar et guerre des tranchées en Europe de l’Est.

Révolution populaire en Seldjoukidestan.

L’échec de la contre-attaque russo-chinoise en Mandchourie.

Prise de Moscou et de Saint-Pétersbourg.

Prise de Pékin.

Amnistie et traités d’Ulundi et de Düsseldorf

1928 : Liberté de la presse rétablie en Europe.

1929 : L’Empire du Japon refuse de rendre les territoires conquirent en Asie, début de la crise sino-nippon.

1930 : L’empereur Napoléon VI dissout le parlement impérial. Élection constituante. Napoléon proclame l’Empire Républicain.

12 février 1931 – 03 mars 1999, Louis Napoléon II (Fils du précédent) (Régence de Josepf Joffre du 12 février 1931 au 3 janvier 1932 et de Henry de Bavière du 3 janvier 1932 au 23 janvier 1932)

Février 1931 l’Empire Européen devient L’Union Européen. Frederik Liman premier président de L’UE, début du libéralisme en Europe. L’Empereur n’a plus qu’un rôle symbolique.

Juin 1931 : naissance de Joachim Murat.

1932 : Suite à la Première Guerre mondiale, un sentiment de revanche émerge dans une Russie vaincue et soumise à de lourdes réparations de guerre. Un régime totalitariste s’y installe et remilitarise le pays. Rapidement, le pays rattrape son retard technologique et redevient une grande puissance économique.

1938-1939 : Deuxième Guerre mondiale.

Face à un besoin énergétique de plus en plus important, la Russie et ses alliées d’Asie centrale envahissent le Moyen-Orient. Dans un premier temps passif, l’invasion de la péninsule Arabique pousse la Fédération Zoulou à déclarer la guerre à la Russie. Craignant de voir apparaître une superpuissance africaine suite à la victoire inévitable de la Nation Zoulou, l’Union Européen déclare la guerre à la Russie.

Éclatement définitif de la Russie en quatre entités distinctes : la République Russe, la République russe de Sakha, la République Fédéral Russe de Sibérie, la République russe d’Alaska

1940-1950 : Guerre froide entre l’Union Européenne et les nouveaux États-Unis d’Afrique (dominé par l’État Zoulou).

1945 : Crise économique au Japon.

1948 : La crise nationaliste en Corée affaiblit l’Empire du Japon qui redéploie ses troupes de la frontière sino-nippone dans la péninsule.

1950 : Le Japon annexe définitivement le Mandchoukouo.

1950 : La presque-Guerre mondiale entre l’Union Européenne et les États-Unis d’Afrique est résolue diplomatiquement lorsque de violents mouvements sociaux en Afrique conduisent à des élections libres.

1952 : Traité de l’Alliance Perpétuelle entre l’Union Européenne et les États-Unis d’Afrique. Partage officieux du monde entre les deux nations.

1950-1954 : Troisième Guerre mondiale, ou guerre d’Asie.

Depuis vingt ans, la Chine et le Japon sont en situation de quasi-guerre.

Invasion du Mandchoukouo par la Chine. Si dans un premier temps les Chinois ont l’avantage, ils sont finalement arrêtés à Moukden puis lentement repoussés jusqu’aux frontières du Mandchoukouo. Deux tentatives de débarquement sur les côtes Japonaise échouent, mais la marine impériale est grandement diminuée. Finalement, après que la majorité des nations Européennes et Africaines lui déclarent la guerre, des révoltes populaires à travers le pays ont raison du moral chinois.

Éclatement de la Chine en quatre entités : La République de Chine du Nord, la République populaire de Chine, l’Empire de Chine et le micro-État de HongKong

1957 : Établissement de la Société des Nations.

1958 : Le Conseil de défense de la Société des Nations, constitué de l’Union Européenne, du Royaume Unis d’Angleterre et d’Écosse, des États-Unis d’Afrique, de l’Empire du Japon, de l’Union Indiennes et de six pays tirés au sort pour une période de 6 ans, est la seule autorité militaire internationalement reconnue.

Ses prérogatives sont grandement contestées, principalement par les pays pauvres nord-américains et les groupements d’ultranationalistes. Le reproche premier fait à la SDN est son bilatéralisme présentant l’Union européenne et les États-Unis d’Afrique comme seule force dirigeante du monde, au détriment des cultures plus minoritaires. On appelle ce courant de pensée le septentrionnaustralisme.

1960 : D’après l’Académie internationale des statistiques, la population mondiale est de 8 milliards de personnes. 2 milliards en Europe, dont 1,3 milliard au sein de l’Union européenne, 2.5 milliards en Afrique dont 1,5 milliard au sein des États-Unis, 700 millions de personnes en Amérique, 2,6 milliards en Asie et 200 millions en Océanie.

1980 : en Europe, l’ODA remporte la chambre haute, il restera au pouvoir vingt années.

03 mars 1999 – en cours, Napoléon VI (Petit fils du précèdent) (Régence de Gustave Bur du 03 mars 1999 au 15 mai 2000, puis Joachim Murat du 15 mai 2000 au 11 juillet 2004)

15 mai 1999 : l’interview de Joachim Murat, député de Vibo Valentia et ex-secrétaire d’État, relatif à sa déclaration de candidature à la présidence de l’Union européenne.

2000 : élection de Joachim Murat à la présidence de l’Union Européen, début des vingt glorieuses.



Commentaires fermés.