Le projet BD / Tédone

Les Guerriers des Rêves, fut dans un premier temps un projet BD. En binôme avec Helena. Petite mise en situation, avec l’accroche que j’avais notée dans le dossier d’édition :

« Les Guerriers des Rêves se déroulent dans un monde de souche Lovecraftienne. C’est un univers uchronique où la magie a existé dans le passé, mais a disparu à l’époque de la deuxième croisade, suite à la défaite de Yûsuf Salâh ad-Dîn face à enfant-Roi de Jérusalem, Baudouin V. La géographie et les rapports de force sont donc complètement bouleversés.

Guillaume Medici est le centre de l’action à cause de son intégration « forcée » parmi les Guerriers des Rêves, un groupe de jeunes voguant dans les rêves à l’aide de l’Encre ancestrale. Guillaume découvrira rapidement qu’une entité maléfique se cache dans les rêves. Il mènera seul l’enquête, les Guerriers des Rêves étant tous plus suspects les uns que les autres. L’enquête le conduira à découvrir les origines d’Ezo, les secrets que cachent les autres « Guerriers » et la provenance de ses propres pouvoirs.»

D’un point de vue du background, je me suis servi d’éléments réels et d’autres issus des œuvres de Lovecraft, bien que ces derniers soient discrets.

Par exemple, l’action se déroule dans la République d’Ezo qui a réellement existé. De même pour les personnages ayant mis fin à la magie dans le monde : Yûsuf Salâh ad-Dîn et Raymond III de Tripoli.

Côté recherche graphique, je cite Helena :

« Au départ, je me représentais l’univers des Guerriers comme un manga, d’autant plus que l’histoire se déroule au Japon. Mais c’est mieux que ça! C’est un monde où les différentes cultures sont mêlées, à l’image du héros, italien et japonais, et de ses compagnons tous d’origines diverses.»

A noté que le personnage de Reido était à l’origine appelle Rei et devait être 100% japonaise. C’est Helena qui me proposa de modifier son origine, chose que j’ai rapidement validé du fait de la pertinence de ses remarques.



Commentaires fermés.